Archives

Si l’on met en parallèle le titre de « Mère de Dieu », que l’Eglise donne à Marie depuis le concile d’Ephèse (431) et la parole de Jésus : « Quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, c’est lui mon frère, ma sœur, ma mère » (Mt 12, 50), on est en droit de s’interroger sur ce qu’ont voulu signifier les évêques au IVème siècle. ...

Attendons-nous un moment de quiétude et de plénitude, au milieu d’une vie agitée et dispersée ? Ou un espace de paix, dans le brouhaha des conflits qui font de notre terre un champ de bataille ?...

Pourquoi la liturgie est elle nécessaire ? C’est la question que posait le cardinal John-Henri Newman pour y répondre ainsi : « C’est pour préparer notre rencontre avec Dieu ». Mais d’abord, il est sans doute nécessaire de rappeler ce qu’est la liturgie ? ...

Jean annonçait la venue imminente du Messie, l’Envoyé de Dieu, qui allait « nettoyer son aire à battre le blé », « brûler la paille (les pécheurs) », et « amasser le grain (les bons) dans son grenier (le Royaume des cieux). Il invoquait « la colère de Dieu » pour inciter les gens à se convertir, à changer de vie. Or, très vite, il découvre que Jésus ne ressemble pas à ce qu’il imaginait de lui...

Le destin de Marie s’inscrit dans cette longue histoire, et s’il sort de l’ordinaire, en raison de l’exception qu’il représente (sa conception immaculée), il en est aussi un maillon comme les autres. Marie ne serait pas Mère de Dieu, si elle n’était pas d’abord fille d’Israël ; elle ne serait pas la mère de tous les vivants, si elle n’était pas d’abord Comblée-de-grâce, fille de Dieu, choisie par Lui pour donner le jour à Jésus qui sera appelé Fils du Très-Haut....

Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa; mâle et femelle il les créa. » (Gen 1, 27). En latin, il existe trois mots pour préciser ce que dit le texte original: homo, le genre humain, qui englobe l'homme, vir (mâle), et la femme, mulier (femelle). Une mauvaise lecture du texte de la Création déduit, du fait qu'Ève soit tirée du côté d'Adam, que la femme est inférieure à l'homme....