Quel paradoxe ! Le Sauveur du monde, le Fils de Dieu, naissant d’une femme, comme tous les enfants des hommes, et vivant toutes les étapes de la croissance humaine, jusqu’à mourir, mais de quelle mort, l’ignominie d’un condamné, d’un hors la...