Homélies

Aujourd'hui l'Église nous invite à porter notre attention vers le mystère de la Miséricorde, selon la demande de Jésus lui-même à sœur Faustine Kowalska.  Je désire que le premier dimanche-après Pâques soit la fête de la Miséricorde". C'est Jean-Paul II qui institua la Fête de la Miséricorde pour toute l'Église en l'an 2000. ...

Nous voici rassemblés en ce jour, en union avec toute l'Église, pour célébrer le cœur de notre foi la résurrection de Jésus, Pâques, la fête des fêtes. Cet événement capital est source de joie et de paix. Il illumine notre vie et notre monde. Jésus, fils de Dieu, condamné à mort sous Ponce Pilate, s'est affranchi des liens de la mort. Il est sorti vainqueur du tombeau. IL est vivant. Cette affirmation est pour nous centrale car, selon l'apôtre Paul, si le Christ n'est pas ressuscité, la vie, le monde n'ont plus aucun sens. Vide est notre foi. Nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes. (cf 1 Co 15) ...

La liturgie de ce dimanche nous propose en une même célébration un concentré de cette semaine dramatique vécue par Jésus. Tout commence par le triomphe des Rameaux, l'entrée de Jésus à Jérusalem. Mais c'est un triomphe très humble. À la différence des puissants, Jésus arrive, monté sur un petit âne, et il est acclamé par la foule des petits qui reconnaissent en lui le Messie. ...

Cette scène dont nous venons d'entendre le récit se passe dans une des cours intérieures du temple. L'atmosphère est tendue, dramatique puisque des hommes sont sur le point de tuer une femme en la lapidant parce qu'elle a été surprise en situation d'adultère. Ces meurtres publics ont toujours attiré la curiosité malsaine d'un certain peuple...

Jésus nous invite à nous réjouir, L'annonce de sa Présence au milieu de nous, comme au milieu des publicains et des pécheurs, des pharisiens et des scribes est une parole, une parabole, qui nous invite à la réconciliation en nous révélant le vrai visage de Dieu notre Père : appel à la vie surabondante, source de notre joie...

Les textes de ce dimanche nous invitent à accueillir Dieu qui veut libérer son peuple. Cette libération doit passer par un engagement résolu sur le chemin de la conversion. Pour nous faire comprendre combien c’est important, Jésus part des événements qui ont frappé les esprits...

La transfiguration nous révèle la gloire de Dieu cachée dans l’humilité de l’homme Jésus. La Passion est aussi évoquée ans cette scène. Saint Luc le précise : « Moise et Elie s’entretiennent du prochain départ de Jésus pour Jérusalem. Tous les détails du récits évoquent les manifestations ou théophanies dans l’Ancien Testament. La montagne est haute comme étaient hauts le Sinaï et l’Horeb. Moise est présent, l’homme du Sinaï et Elie, l’homme de l’Horeb. ...

Nous venons d'entrer dans le temps du Carême, temps pendant lequel l'église traverse le désert afin de rejoindre la terre promise de la résurrection du Seigneur. C'est le temps de la faveur divine, le temps du Salut. Tous, en Église, nous sommes invités à revenir à Dieu, accueillir sa miséricorde, à nous engager dans le combat de la foi. Cette traversée du désert pourrait nous paraître aride et surhumaine si nous n'avions pas l'assurance d'être aidé par Jésus et l'Esprit Saint. ...

Nous entrons aujourd'hui dans le temps du Carême." c'est maintenant le temps favorable, c'est maintenant le temps du Salut." nous dit l'apôtre Paul. Bien souvent on assimile le temps du Carême a un temps de tristesse. Si nous le regardons avec les yeux du monde, c'est vrai, car nous sommes appelés à ne pas rechercher les satisfactions immédiates qui nous sollicitent de tous côtés...

Jésus désire faire de nous ses témoins. Comment discerner que nous sommes bien formés et devenons comme notre maître? Sommes-nous bien greffés sur l'arbre bon qui donne de bons fruits? Jésus nous dit: « N'appelez personne votre maître: vous n'avez qu'un seul Maître, le Christ» ; et un seul est Bon, son Père! ...

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » « Si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre » Pensez-vous réellement pouvoir tendre posément la joue gauche à celui qui vient de vous défoncer la droite ? Pensez-vous pouvoir faire du bien à celui qui vous harcèle, vous traîne dans la boue, bref vous persécute ? ...

La Vie de sainte Scholastique nous serait totalement inconnue si Saint Grégoire le Grand ne l'avait sauvée de l'oubli en lui consacrant deux chapitres de ses Dialogues dont le deuxième est consacrée à la vie de saint Benoît. Encore ne rapporte-t-il que la fin de la vie de Scholastique. À partir de là nous pouvons imaginer la vie régulière qu'elle menait avec ses sœurs dans son monastère ...