La liturgie de ce dimanche nous propose en une même célébration un concentré de cette semaine dramatique vécue par Jésus. Tout commence par le triomphe des Rameaux, l'entrée de Jésus à Jérusalem. Mais c'est un triomphe très humble. À la différence des puissants, Jésus arrive, monté sur un petit âne, et il est acclamé par la foule des petits qui reconnaissent en lui le Messie. ...

Cette scène dont nous venons d'entendre le récit se passe dans une des cours intérieures du temple. L'atmosphère est tendue, dramatique puisque des hommes sont sur le point de tuer une femme en la lapidant parce qu'elle a été surprise en situation d'adultère. Ces meurtres publics ont toujours attiré la curiosité malsaine d'un certain peuple...

Jésus nous invite à nous réjouir, L'annonce de sa Présence au milieu de nous, comme au milieu des publicains et des pécheurs, des pharisiens et des scribes est une parole, une parabole, qui nous invite à la réconciliation en nous révélant le vrai visage de Dieu notre Père : appel à la vie surabondante, source de notre joie...

Les textes de ce dimanche nous invitent à accueillir Dieu qui veut libérer son peuple. Cette libération doit passer par un engagement résolu sur le chemin de la conversion. Pour nous faire comprendre combien c’est important, Jésus part des événements qui ont frappé les esprits...

La transfiguration nous révèle la gloire de Dieu cachée dans l’humilité de l’homme Jésus. La Passion est aussi évoquée ans cette scène. Saint Luc le précise : « Moise et Elie s’entretiennent du prochain départ de Jésus pour Jérusalem. Tous les détails du récits évoquent les manifestations ou théophanies dans l’Ancien Testament. La montagne est haute comme étaient hauts le Sinaï et l’Horeb. Moise est présent, l’homme du Sinaï et Elie, l’homme de l’Horeb. ...

Nous venons d'entrer dans le temps du Carême, temps pendant lequel l'église traverse le désert afin de rejoindre la terre promise de la résurrection du Seigneur. C'est le temps de la faveur divine, le temps du Salut. Tous, en Église, nous sommes invités à revenir à Dieu, accueillir sa miséricorde, à nous engager dans le combat de la foi. Cette traversée du désert pourrait nous paraître aride et surhumaine si nous n'avions pas l'assurance d'être aidé par Jésus et l'Esprit...