Homélies

« Veillez », nous dit Jésus, pour être prêts quand viendra le Fils de l’homme ! Ne nous méprenons pas sur cette veille. On la comprendrait de travers, en la considérant comme l’attente, pour demain, du retour du Christ et en se contentant, aujourd’hui, d’éviter les écarts, d’appliquer les lois, de faire juste ce qu’il faut pour être en règle face au jugement de Dieu. ...

La parabole des talents. D'abord, le maître part très loin, à l'étranger, ça cela montre qu'il fait toute confiance à ses serviteurs, il ne les surveille pas, les laisse faire complètement libres. On surveille au nom de la Loi, mais Dieu veille au nom de son Amour...

Les trois derniers dimanches de cette année liturgique nous propose le chapitre 25 de l'évangile selon Saint Matthieu, avec ses trois paraboles évoquant le retour du Christ à la fin des temps : parabole des dix jeunes filles aujourd'hui puis celle des talents et enfin celle du jugement dernier....

L’accusation portée à l’encontre du christianisme d’être l’opium du peuple, serait compréhensible, si on lisait l’évangile des béatitudes comme un éloge de la pauvreté, de la souffrance, des persécutions, de l’injustice, en somme une apologie du mal sous toutes ses formes....

“De ces deux commandements, dépend toute la Loi, ainsi que les prophètes”. La conclusion de l'Evangile de ce dimanche renvoie à une autre parole de Jésus prononcée dans le sermon sur la montagne : n'allez pas croire que je suis venu abolir la Loi et les prophètes : “Je ne suis pas venu abolir mais accomplir (Mt (,17). ...

La parabole de ce jour comme, les dimanches précédents ¬ celles des deux fils et des vignerons malhonnêtes - s'inscrit dans un contexte d'opposition entre le Christ et les responsables religieux, sur leur refus d'accueillir, en sa personne, le règne de Dieu ouvert à tous, et qui conduira Jésus au rejet et à la mort....

L’histoire de la vigne de Dieu est une attaque violente contre les chefs religieux. Jésus fait référence au chant de la vigne en Isaïe. Ce très beau chant d’amour et de tendresse, cette pureté du don de Dieu que les serviteurs ont méprisé jusqu’à tuer l’envoyé du Père, le Fils bien aimé, Jésus-Christ....