Au cours de ses années au Bec- la moitié de sa vie - comme moine, prieur puis abbé - il a pu s'adonner à la contemplation, à l'étude de l'écriture, à la réflexion philosophique et théologique, toutes activités qu'il poursuivra jusqu'à son dernier souffle...

La  rencontre des pèlerins d’Emmaüs avec Jésus ressuscité – que nous avons chantée la semaine de Pâques – se prolonge et s’enrichit aujourd’hui de la manifestation de Jésus aux Apôtres, aux disciples, à toute la communauté des croyants auxquels s’adresse St Luc : à tous ceux qui ont du mal à croire à la Résurrection de Jésus, venant d’une culture écartelée entre le corps et l’esprit...