Author: Webmaster

L’Evangéliste Luc était un homme très doué, apologiste, médecin et humaniste, missionnaire, voyageur, membre de l’équipe apostolique de saint Paul, ce dernier, pour désigner Luc parlait du « médecin bien aimé ». Le regard de Luc sur les pauvres et les malades est un regard profondément compatissant, plein d’empathie et de bonté. ...

« La foule se presse autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu ». Nous venons nous aussi à lui aujourd'hui avec nos inquiétudes, nos souffrances car, avec Jésus, aujourd'hui la Parole de Dieu réconforte, réchauffe, guérit. A Pierre, découragé de n'avoir rien pris de la nuit, Jésus demande : « Avance en eau profonde et jette les filets »...

Ce septième degré d’humilité nous ramène au Christ. Il est l’humble par excellence et cela, de deux manières, comme le montrent les citations de psaumes que Jésus à faits siens. La dernière citation vient du psaume 118 : « Il est bon que tu m’aies humilié, afin que j’apprenne ta Loi ». Jésus se situe dans une relation d’obéissance à son Père ; il est le Fils, et il vient réaliser l’œuvre que le Père lui a demandée. ...

« Dans la fin – le commencement. (…). Je voudrais traduire par ces mots la puissance de l’espérance chrétienne, car l’espérance chrétienne est la puissance de ressusciter d’entre les échecs et les défaites de la vie. Elle est la puissance qui, des ombres de la mort, fait renaître la vie...

L'Évangile que nous venons d'entendre fait directement suite à celui de dimanche dernier. Jésus, au début de son ministère, est dans la synagogue de Nazareth, un jour de sabbat. Il est au milieu des siens. Il vient de lire l'oracle du prophète Isaïe, au chapitre 61. ...

Quand nous évoquons le silence, nous voyons d’abord l’absence de paroles : se taire, ne pas parler, surtout à tout propos. Pour certaines personnes, l’absence de paroles peut devenir source d’angoisse, donner l’impression d’un vide alors que les paroles ne combleront jamais ce vide ! Mais il ne suffit pas toujours de se taire pour être silencieux, car on peut avoir le cœur et l’esprit envahis de bruits ...

En ce 3ème dimanche du temps ordinaire qui tombe en pleine semaine de prière pour l’unité des chrétiens, nous pouvons prendre conscience et vivre en ce jour, les paroles de Saint Paul qui nous rappellent que nous sommes Corps du Christ, chacun pour sa part, et que nous sommes tous membres de ce Corps qui est Jésus, centre de toute vraie communion. ...

Et voici ce que disait le pape au sujet de ce dimanche de la Parole de Dieu : « J’établis donc que le troisième dimanche du Temps ordinaire soit consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu. Ce dimanche de la Parole de Dieu viendra ainsi se situer à un moment opportun de cette période de l’année où nous sommes invités à renforcer les liens avec la communauté juive et à prier pour l’unité des chrétiens. ...

Cet épisode advient au septième jour de la semaine inaugurale du ministère de Jésus, ponctuée par ses rencontres et rythmée par l’alternance des soirs et des matins rappelant la semaine de la création du monde dans la Genèse. Les noces de Cana y sont l’écho de la création de l’homme et de la femme au sixième jour de cette semaine. ...

« Que chacun garde sa place, car esclaves ou libres, nous formons tous un seul Corps dans le Christ ». C’est bien le Christ qui donne sens à notre vie, à nos relations, à notre vie communautaire ; sa place est centrale, et si nous lui sommes unis, nous serons en même temps unis les uns aux autres ...