Author: Webmaster

La liturgie de ce dimanche nous propose en une même célébration un concentré de cette semaine dramatique vécue par Jésus. Tout commence par le triomphe des Rameaux, l'entrée de Jésus à Jérusalem. Mais c'est un triomphe très humble. À la différence des puissants, Jésus arrive, monté sur un petit âne, et il est acclamé par la foule des petits qui reconnaissent en lui le Messie. ...

Cette scène dont nous venons d'entendre le récit se passe dans une des cours intérieures du temple. L'atmosphère est tendue, dramatique puisque des hommes sont sur le point de tuer une femme en la lapidant parce qu'elle a été surprise en situation d'adultère. Ces meurtres publics ont toujours attiré la curiosité malsaine d'un certain peuple...

Aujourd’hui, Frère Jean-Marie est à Évreux avec Sœur Chantal pour la réunion sur ‘’la vie consacrée’’ présidée par notre évêque. Ce soir, premières vêpres de la fête de la Présentation...

Jésus nous invite à nous réjouir, L'annonce de sa Présence au milieu de nous, comme au milieu des publicains et des pécheurs, des pharisiens et des scribes est une parole, une parabole, qui nous invite à la réconciliation en nous révélant le vrai visage de Dieu notre Père : appel à la vie surabondante, source de notre joie...

Les textes de ce dimanche nous invitent à accueillir Dieu qui veut libérer son peuple. Cette libération doit passer par un engagement résolu sur le chemin de la conversion. Pour nous faire comprendre combien c’est important, Jésus part des événements qui ont frappé les esprits...

Et rappelons-nous aussi le caractère liturgique, ou tout au moins le lien avec la prière et la liturgie de nos repas. Autre détail important à relever dans ce chapitre : la mention du lavement des pieds par saint Benoît nous reporte au Jeudi Saint et à la Cène qui est l’origine de notre eucharistie. Le repas prend donc un caractère presque sacramentel ; c’est un temps de partage, de charité et de communion. ...

La transfiguration nous révèle la gloire de Dieu cachée dans l’humilité de l’homme Jésus. La Passion est aussi évoquée ans cette scène. Saint Luc le précise : « Moise et Elie s’entretiennent du prochain départ de Jésus pour Jérusalem. Tous les détails du récits évoquent les manifestations ou théophanies dans l’Ancien Testament. La montagne est haute comme étaient hauts le Sinaï et l’Horeb. Moise est présent, l’homme du Sinaï et Elie, l’homme de l’Horeb. ...

Ce chapitre sur le sommeil rappelle le mystère de la nuit. C’est le temps du repos, mais ce n’est pas un moment complètement vide. Même si ce n’est pas pour chacun le temps de révélations extraordinaires, on peut se rappeler l’importance de certaines nuits dans la Bible : Création de l’homme, alliance avec Abraham, nuit de la Pâque, et bien sûr, nuit de Noël, nuits de prière pour Jésus, nuit de la Résurrection. ...

Nous vivons une période difficile, sinon tragique. Alors que la crise sanitaire de ces deux dernières années semble reculer, une nouvelle guerre débute aux portes de l’Europe. C’est un choc d’incompréhension, une révolte qui nous submerge devant une telle barbarie aussi folle qu’injuste, alors que l’Europe, en dehors de la triste guerre dans l’ex-Yougoslavie, était en paix depuis la fin de la dernière guerre mondiale. Devant une telle brutalité, peut-on rester indifférent ou passif ? Non, tout en nous se révolte et exige une réponse, une action....